Antarctic Organic

 

« Antarctic Organic » est le résultat d’une fusion entre immensités, celle des paysages et celle du monde intérieur, l’exploration du lien entre extracosmos et intracosmos. C’est une plongée dans l’inconscient et la réalité d’une transformation biologique, physique et psychique qui s’opère inévitablement au contact réel ou imaginaire des mondes polaires, un instantané d’un processus sans fin, image de ce que l’on appelle parfois le « virus antarctique », pôle véritablement magnétique, mode de vie et de pensée mais aussi force d’action au quotidien.


 

« Les pôles ont le pouvoir de confronter l’Homme avec son intimité » nous rappelle Jean-Louis Etienne, explorateur polaire. Si cette rencontre est un processus qui peut être vécu à chaque instant de nos vies où que nous soyons, il s’opère avec une intensité telle en Antarctique qu’il ne peut être occulté, oublié ou simplement mis de côté.


 

Expérience comparable au coup de foudre, en Antarctique, la nature profonde de l’homme et de sa place dans le monde est soudain révélée, brute, pure, sans échappatoire : la confrontation est obligatoire, irréversible et inoubliable. Expérience mystique de l’humain face à lui-même, elle se situe dans un espace où les mots ne suffisent plus pour la décrire et où seules la sensation et l’émotion peuvent retranscrire l’idée de ce voyage sans fin, extrême, transcendantal et initiatique.


 

Comment partager le sensible ? l’aborder, l’explorer, l’illustrer alors que sa nature mouvante le rend par nature insaisissable et qu’il ne peut exister que dans des dimensions infinies ? Au-delà de l’expérience polaire, « Antarctic Organic » est une piste d’exploration qui pose la question de la façon dont nous sommes conscients de notre propre essence, dont nous pouvons la révéler, la montrer et la vivre pleinement. Elle invite à l’introspection pour une plus grande liberté de l’humain à être et prendre sa juste place dans le monde. Poésie organique, c’est un message pour devenir ce que nous sommes, une invitation à la réalisation de Soi et à une communication plus riche. Si l’Antarctique est l’inconscient du monde, de façon ultime, cette expérience d’introspection nous relie tous.


 

Fusion entre poésie et technologie

Pour ce nouveau projet, Oïjha travaille avec Arthur Varoquaux, professeur en imagerie médicale à l’université Aix-Marseille et Laurent Marie, apnéiste polaire, fondateur de l’ « Âme Bleue », réalisateur du film « Un monde de glace ».


 

Elle s’entoure également du chanteur d’art lyrique Thomas Barnier et des artistes d’art digital Jessica et André Champlaine pour produire une installation immersive destinée à plonger tout en douceur les spectateurs dans un voyage sensoriel. Si le choix des outils d’expression est réalisé dans un objectif d’exposition, il repose également sur une symbolique très forte : les images du corps de l’artiste ont été extraites de techniques médicales utilisant les propriétés physiques de l’eau du vivant. Tout d’abord l’IRM, procédé fonctionnant sur l’enregistrement de l’aimantation des molécules d’eau du corps. Ces molécules se comportent comme des pôles magnétiques à l’instar des pôles de notre planète. Quand à elles, les échographies exposées offrent un esthétisme réalisé par la propagation des ondes sonores dans l’eau, et dont l’écho est recueilli en temps réel à la manière d’un sonar, comme le font les grands mammifères marins. « Antarctic Organic » rappelle que les profondeurs biologiques et psychiques naissent d’un océan matriciel unique.


 

Expérience immersive

Le travail d’art digital permet de coupler l’imagerie médicale 3D aux images et sons de l’Antarctique. L’expérience invite à l’exploration d’un infini organique dans lequel le temps et l’espace se transforment en une découverte poétique des cosmos. Confortablement installé, le public est invité à suivre ce voyage polaire de l’intime, ouverture vers le rêve et le monde des possibles. L’expérience est accompagnée par une performance danse minimaliste permettant de garder le contact avec la nature corporelle sensible de surface et réaliser le lien entre les mondes extérieur et intérieur. D’une durée de 20 minutes, « Antarctic Organic » se prête au support scénique le plus épuré.

experience polaire sensible

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
    Abonnez-vous au site!