Auroras Corpus Official

AURORAS CORPUS

body-printing

des aurores boréales

Akunnaaq, Groenland, 2018

encre de seiche / toiles de lin

Auroras Corpus

encre de seiche / toile de lin

7 "Extases" sur kakemonos

210 x 100 cm

Expérience de la fécondation originelle

 

Le corps que j'ai. Que j'habite. Le corps comme récepteur et émetteur de ma présence au monde. Corps-conscience traversé où tout s’inscrit, se transforme, se renouvelle, jaillit et danse.

Dans cette expérimentation du phénomène des aurores, dimensions organique et transcendantale se rejoignent dans un élan unique où le corps sensible est véhicule incarné des forces en présence.

 

Corps-conscience en mouvement, témoin des phénomènes, outil de danse et de transcription d’un langage sans mots. Il aborde la valeur symbolique des aurores boréales et l’imaginaire arctique. Corps-mémoire dans le temps et l’espace polaires.

Processus et création picturale, ce travail ouvre une brèche dans l'instant et explore les dimensions organique et imaginaire du phénomène "aurores boréales". Une approche psycho-corporelle d'un phénomène naturel cosmique.

Process

Janvier 2018 à bord du navire "Le Manguier" pris dans les glaces. 20 heures de nuit par jour. La nuit polaire, infinie, silencieuse, habitée. Je suis venue ici pour l'expérimentation artistique des sensations et perceptions de ce phénomène dans mon corps. Mon corps sensible, corps-conscience, récepteur et émetteur, outil de perception, de transcription et d’expression d’états d’être mouvants.

Sur la banquise, cette membrane glacée, salée, entre l'océan Arctique et le cosmos, que se passe-t-il dans mon corps en présence d'aurores boréales?

Intégration et transcription des sensations physiques

Première strate: observation. Entrée en méditation. Les aurores apparaissent, bougent, se déplacent. De part en part, elles traversent tout l’espace. Plongée et projection. Le corps progressivement en état d’extase, ouvert jusque dans ses moindres cellules. Exploration en trois dimensions, suspension, vibration. Alors, les deux espaces se confondent et je ne suis plus distincte du monde extérieur. Mon corps entier est fusion, témoin vivant de l'instant. Comme aux temps archaïques, je réitère l'expérience de la fécondation primordiale.

 

Sur la banquise, entre océan et cosmos: transcription directe des sensations sur la toile. A l'encre de seiche, une applique intégrale du corps en état de fusion extatique avec cet univers d’aurores. Méditation profonde en posture allongée au contact de la banquise. Une empreinte organique de l'extase.

 

 

Intégration et transcription de l’émotion et de l’imaginaire

Deuxième strate: à l’état premier de fusion se superpose un état de contemplation dans lequel émergent des images et des émotions. Ici et maintenant alors que les aurores dansent dans l'espace, les êtres et les figures animales de l'Arctique se dessinent. Ouverture de la conscience pour un accès à l'imaginaire collectif. Prolongement de cet "état thêta", lieu de toutes les connaissances humaines, de tous les liens, toutes les connexions. 

 

Dans l’intimité de la salle des machines du "Manguier": transcription dansée sur toile à l'encre de seiche. Sur ma peau, je trace le souvenir des animaux, des informations présentes dans l'inconscient collectif de l'Arctique dans un acte organique et symbolique, indissociés, rituel de reconnaissance. Intégration corps - imaginaire. Poursuite de l'"état thêta", méditation profonde en posture allongée sur la toile.

 

Intégration et transcription du mouvement premier

Troisième strate: danse sensible, originelle, d’appartenance à l'ordre cosmique. Je suis énergie incarnée, un "être-humain-dansant".

 

Sur la banquise, entre océan et cosmos: transcription du mouvement intuitif sur toile à l'encre de seiche. Au moment ultime, laisser danser ce qui est. Immédiateté. Par ma danse, l'énergie "aurore" devient matière.

Réalisé dans le cadre de la résidence "Artistes en Arctique"

à bord du navire "Le Manguier" pris dans les glaces.

2018