POLARIS

de l’Arctique à l’Antarctique

POLARIS, étoile polaire, est la première installation à rassembler des œuvres réalisées en Arctique et en Antarctique. Conçue et réalisée par l’artiste plasticienne Oïjha, elle a pour vocation de véhiculer les valeurs universelles du continent austral : paix, science, environnement, et rappeler les valeurs humanistes de l’imaginaire boréal : l’ancestral, le naturel et le sensible.

 

C’est une installation de 14 toiles, 7 nuages de mots, 7 poèmes sonores et un court-métrage, dans laquelle le visiteur est invité à se questionner sur les messages que les mondes polaires Arctique et Antarctique peuvent lui transmettre, et sur son rôle à jouer en tant qu’Homme, pour leur préservation.

 

Lieu de rencontre entre l’Art et la Science, elle est la première installation à proposer une telle ouverture multidisciplinaire à destination du grand public, pour une sensibilisation aux questions polaires. POLARIS est la rencontre unique entre deux mondes que tout oppose : l’un continent, l’autre océan, l’un n’accueillant que des scientifique, l’autre habité par plusieurs peuples, l’un protégé par un système international de gestion globale, l’autre à la merci des revendications territoriales. Tous deux partagent pourtant des éléments communs très forts : sources d’inspiration artistique, lieux de biodiversité exceptionnelle, isolement et conditions extrêmes, changement climatique important.

 

POLARIS propose de faire le lien entre ces univers ; que le dialogue artistique puisse s’enrichir à la lumière de toutes les composantes propres à ces régions ; que la poésie rencontre la science et que le visiteur puisse se ressourcer au contact de l’imaginaire polaire.

 

Par l’art contemporain, Oïjha vise à la prise de conscience de nos actions et de notre présence dans les zones polaires, rappelant les engagements fondamentaux pris par la communauté internationale en vue de protéger et gérer ces espaces de façon durable pour une transmission aux générations à venir. POLARIS est la rencontre de ses œuvres, résultat de la première exposition de la France en Antarctique, organisée en 2017 par les Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF) et l’Institut Polaire Français (IPEV) ; et du projet sélectionné par la Résidence « Artistes en Arctique » 2018.

 

Anciennement docteur en droit international de l’Antarctique, Oïjha a reçu le Prix National d’Excellence pour son travail de recherche (Chancellerie des Universités de Paris, 2011). Aujourd’hui artiste plasticienne, sa dernière œuvre de Land Art, réalisée en Terre Adélie, « Conscience Antarctique », est finaliste du Berlin International Social Art Award (2017).

1/3

Valeurs universelles de l’Antarctique

En Terre Adélie, Antarctique, l’artiste a tracé un cercle d’or pur sur un rocher, symbole de la présence humaine, de son axe de verticalité dans l’Univers, de sa conscience en action. Cette œuvre de Land Art s’associe à 7 toiles dédiées aux femmes et aux hommes qui œuvrent pour le continent blanc. Réalisées par des mouvement dansés en état de méditation, elles associent l’or pur aux matériaux naturels.

 

Elles ont vocation à la prise de conscience des valeurs profondes véhiculées par cette région du monde : paix, science, environnement. Créé en 1959, le système international du Traité sur l’Antarctique est unique au monde, porteur d’espoir et source d’inspiration pour d’autres régions, comme l’Arctique.

Pendant un an au sein de la station Dumont d’Urville en Terre Adélie (2017), ces 7 toiles ont côtoyé les « hivernants » : scientifiques et logisticiens de l’extrême. Expérience pionnière en matière artistique, POLARIS met ici en lumière l’aventure humaine polaire avec le recueil de leurs impressions, rassemblées en 7 nuages de mots faisant l’objet de visuels poétiques et symboliques.

En Antarctique, la place de la France est assurée par les TAAF et l’IPEV, partenaires polaires en matière de science, logistique, gestion de territoire et souveraineté. Au niveau international, le rôle de la France est important : dans la lignée de l’initiative conduite en 1989 par Michel Rocard, la France réitère son soutien au Système du Traité sur l’Antarctique, consacrant cette région du monde « réserve naturelle » au sein de laquelle la guerre et l’exploitation des ressources minérales sont interdites.

Valeurs humanistes de l’Arctique

 

Dans la baie de Disko, Groenland, l’artiste a tracé un cercle d’or pur à Ilulissat, près du plus grand glacier au monde, classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité. Œuvre de Land Art en écho à celle réalisée en Antarctique, elle pose ici aussi la question de la place et du rôle de l’Homme.

Dans cette même baie, à Akunnaaq, 7 toiles grand format ont été réalisées à l’encre de seiche directement sur la banquise. Inspirées par les aurores boréales, elles invitent à une prise de conscience de l’imaginaire polaire et sont accompagnées de 7 poèmes sonores et d'un court-métrage.

Entre culture ancestrale et modernité, changement climatique, appropriation des nouveaux territoires, maintien de la diversité culturelle et de l’art Inuit face à la mondialisation, comment se positionne l’Humain au regard des enjeux actuels rencontrés par l’Arctique ? Aujourd’hui, que reste-t-il de l’essentiel, de la culture Inuit, de l’imaginaire boréal ?

Résultat du projet sélectionné par la résidence « Artistes en Arctique » 2018, ces œuvres ont été crées sur la base d’un processus méditatif visant à laisser ressurgir les éléments présents de l’inconscient collectif Inuit : importance de la nature, des liens transgénérationnels, et de l’oralité.

POLARIS est au point d’équilibre entre valeurs universelles et ressentis humanistes intimes. Elle présente une unité de style, de geste dans la réalisation des toiles, et d’intention dans les messages véhiculés. Comme toute expérience polaire, elle touche à l’infiniment grand et l’infiniment petit : le visiteur peut ainsi circuler librement entre les toiles grand format, certaines suspendues dans le vide, en même temps qu’il écoute les poèmes murmurés sur fond de sons polaires. Une reproduction des œuvres de Land Art – cercle d’or sur roche – est également proposée.

 

Par le regard de l’artiste, POLARIS invite à la considération de lieux et de temps souvent étrangers du grand public. Conçue comme un voyage sensible, cette installation touche au cœur de l’Humain et ramène l’expérience à l’essentiel : la conscience d’être au monde, de nos intentions et de nos actions.

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
    Abonnez-vous au site!